Les risques à ne pas déclarer une nounou

Votre nounou a insisté sur son embauche : elle ne veut pas être déclarée. Comme elle vous a été chaudement recommandée par son ancien employeur, vous cédez et « l’embauchez dans le noir ». Mais qu’est-ce que tu risques ?

Qu’ est-ce que le travail noir ?

Ne pas déclarer la garde d’enfants à Pajemploi, ne déclarer qu’une partie de ses heures de travail et lui payer le reste en espèces, ou ne pas déclarer le surcalendrier de votre nounou et la payer « sous la table » : c’est ce que nous appelons « travail noir », travail caché ou travail illégal.

Cela semble banal et pourtant vous et votre nounou êtes à grand risque dans le faire !

Risques pour vous, employeur

Si votre nounou va chez les prud’hommes

Votre infirmière à domicile a 3 ans après la fin du contrat pour se retourner contre vous (même si elle n’a pas été déclarée à sa demande) et demander à être signalée (ou pour faire déclarer TOUTES ses heures travaillées si vous le signalez partiellement). Pour ce faire, il n’a qu’à apporter la preuve de son travail (témoignage de personnes qui l’ont vu aller à école pour les enfants).

Cependant, elle a tout intérêt à le faire si elle veut bénéficier de la protection sociale après son contrat : chômage, maladie, maternité, etc.

Le risque financier pour vous dans ce cas est très élevé : en plus du rattrapage des cotisations de sécurité sociale depuis le début du contrat (montant qui peut être ajouté aux pénalités et à une amende) que vous devrez payer, vous devrez payer :

  • les éléments d’indemnisation auxquels votre garde d’enfants aurait eu droit et qui n’auraient pas été payés (indemnité de congé payé, par exemple, salaire non déclaré)
  • dommages possibles pour votre nounou en fonction des dommages subis ( 6 mois de salaire : indemnité forfaitaire MINIMUM )
  • si elle n’a pas été déclarée du tout, l’ indemnité de départ, l’avis, etc. qu’elle aurait dû recevoir normalement à la fin du contrat (même si vous les avez payés de façon informelle… !)
  • des amendes (par exemple, au profit du Pole emploi, car cela aurait pu donner un emploi à un chômeur)

Cela coûtera inévitablement plus cher qu’une déclaration possible, puisque vous ne bénéficiez pas d’une réduction de crédit ou d’impôt sur ces salaires et charges, ni d’une exonération des cotisations de sécurité sociale .

Si votre nounou a un accident au travail

En cas d’accident du travail, les frais de santé ne seront pas autorisés à ne pas être couverts par la sécurité sociale, et votre garde d’enfants ou votre famille peut se tourner contre vous pour payer ces frais et une éventuelle pension (qui peut être à vie en cas d’invalidité) pour compenser les dommages subis.

Si votre nounou est incompétente

Sans contrat, sans déclaration PAJE, vous n’avez aucune garantie : si votre nounou à domicile blesse son travail, néglige vos enfants, etc., vous n’avez pas d’autre levier pour résoudre le problème que de licencier son… Avec le risque qu’elle se retrouvera contre vous sur le marché du travail (voir ci-dessus). Et si des biens précieux sont cassés, vous n’aurez pas d’assurance à rembourser.

Si votre nounou démissionne…

Votre garde d’enfants peut cesser de venir pendant la nuit, vous ne serez pas en mesure de faire quoi que ce soit pour forcer votre enfant à donner un préavis.

Code de l’

Le Code du travail prévoit un travail dissimulé pouvant aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement et une amende de 45 000 eurosœuvre (bien que la peine d’emprisonnement soit rarement appliquée).

Vous pouvez même être privé de vos droits civils, civils et familiaux. Par exemple, vous êtes interdit de voter pour une période déterminée (jusqu’à 10 ans).

Risques pour votre garde d’enfants

Pas de protection sociale

Étant donné que les cotisations ne sont pas versées à l’URSSAF via la PAJE, votre infirmière à domicile ne bénéficie d’aucune protection sociale : elle n’a pas droit à des allocations journalières en cas de maladie ou de maternité, elle n’acquiert aucun droit pour sa retraite, et n’aura pas droit à des prestations de chômage à la fin du contrat.

Si vous ne déclarez pas du tout, ne pas cotiser à la caisse de retraite IRCEM, votre nounou ne bénéficiera pas non plus du maintien complet de son salaire au-delà de 8 jours de maladie.

Même si elle est partiellement déclarée, tous ses droits ne seront ouverts qu’à la partie déclarée, ce qui peut lui causer un préjudice significatif !

Risques financiers

Si votre infirmière à domicile reçoit un chômage, une maternité, une maladie ou des FAC (allocation parentale pour études) en même temps que le salaire que vous lui payez, elle peut être condamnée à rembourser tout ce qu’elle a reçu et, dans certains cas, à payer une lourde amende.

Quelques raisons de non-déclaration et comment les contourner ?

Votre nounou à domicile veut-elle que vous le signaliez pour l’une des raisons suivantes ? Que faire ?

Elle est en congé parental

Mettre en avant dans ce cas les risques pour la convaincre d’être déclaré : si elle reçoit l’aide « Libre choix d’activité » des FAC et travaille en même temps, elle peut être condamnée à rembourser les FAC. Si le travail qu’elle fait pour vous est à temps partiel, elle peut recevoir l’aide « Libre choix d’activité » à un taux partiel.

Elle reçoit des prestations de chômage

Il est possible d’accumuler pendant 18 mois (et même 36 mois pour 50 ans et plus) la reprise de l’activité et l’allocation de chômage si le nouveau salaire versé ne dépasse pas 70% de l’ancien salaire et si le nombre d’heures travaillées ne dépasse pas 110 heures par mois. Cela aide à maintenir le revenu de votre employée ET à étendre ses droits au chômage du même montant.

Elle ne veut pas perdre son aide sociale parce que son revenu va augmenter (RMI, allocation de logement, CMU…)

Il est vrai qu’avec les effets de seuil, ses droits peuvent disparaître si son revenu augmente (ce qu’il fera puisque vous le paierez). Toutefois, les demandes de renseignements doivent être faites auprès des FAC car le cumul est possible pour quelques mois.

Elle n’a pas de papiers

Si votre nounou n’est pas entrée illégalement en France (si elle a un visa), contactez la Direction du Travail et de la formation professionnelle, qui peut les aider à obtenir un permis de travail. Bien sûr, ne l’utilisez pas tant qu’elle n’a pas ce permis.

Si elle n’a pas de papiers du tout, ne l’utilisez PAS. Vous risquez de graves problèmes criminels (5 ans d’emprisonnement et/ou 15 000€ d’amende) et des problèmes financiers (6 mois de dommages minimum). Cependant, vous pouvez les aider à obtenir des papiers afin qu’ils puissent les embaucher plus tard.

Voir notre page Ma nounou issanspapiers

Tag : combien coute une nounou